"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2340035 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le mardi 13 juin 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Musée de l’Homme : la CGT salue sa réouverture

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Musée de l’Homme : la CGT salue sa réouverture


Après 6 ans de fermeture pour travaux, le musée de l’Homme, projet emblématique du Front Populaire, rouvre ses portes ce 17 octobre 2015. Créé en 1937 par l’anthropologue Paul Rivet et par des intellectuels qui seront des figures de la Résistance, le musée s’opposait aux idéologies colonialistes. "Au moment où l’obscurantisme, le repli sur soi, le nationalisme et le racisme se développent, la réouverture de cette institution peut être un vecteur important de la construction du vivre ensemble", estime la CGT Culture, qui se réjouit de cette décision et invite chacune et chacun à s’y rendre.

Qui sommes-nous ? D’où venons-nous ? Où allons-nous ? Le musée s’articulera désormais autour de ces trois questions. Il retrouve aujourd’hui son projet initial de musée laboratoire, puisqu’il réunira des activités de médiation culturelle avec des salles d’exposition ouvertes au public, des équipes de recherche (150 chercheurs anthropologues, généticiens, préhistoriens et ethnologues), une structure d’enseignement de la recherche ainsi qu’une bibliothèque.

A sa création, Paul Rivet avait réuni trois disciplines : la préhistoire, l’anthropologie physique et l’ethnologie. Le musée voulait présenter l’homme sous ses aspects anciens, physiques et culturels.

Aujourd’hui, "ce n’est plus le même musée", précise Bernard Dupaigne, bien qu’il se félicite de sa réouverture, l’ancien responsable de la section ethnologie du musée de l’Homme rappelle que toutes les collections d’ethnologie ont été transférées au musée du Quai Branly en 2006, à l’exception des objets européens, qui sont partis au musée de l’Europe et de la Méditerranée à Marseille. Dépossédé de ses aspects culturel et artistique, le nouveau musée de l’Homme est donc un lieu où le visiteur est amené à réfléchir à nos origines et vers où on va.


Brève mise en ligne le 14 octobre 2015