"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2391619 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 15 septembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Manifestations du 26 janvier 2016 : les fonctionnaires dans la rue pour le service public, l’emploi et les salaires

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Manifestations du 26 janvier 2016 : les fonctionnaires dans la rue pour le service public, l’emploi et les salaires


Au cri de "Austérité ça suffit ! Pour le service public, l’emploi, les salaires", des milliers de fonctionnaires ont manifesté mardi pour leur pouvoir d’achat et les emplois.

Les 5,6 millions d’agents de la fonction publique ont perdu entre "8 et 10%" de leur pouvoir d’achat en cinq ans, selon la CGT, FO et Solidaires qui appelaient à la mobilisation.

Depuis 2010, le point d’indice qui sert à calculer leurs salaires est gelé. La ministre de la Fonction publique Marylise Lebranchu a répété mardi que les fonctionnaires ne devaient pas s’attendre à une "grosse augmentation du point d’indice", lors de la négociation salariale prévue en février.

La CGT annonce "la plus forte mobilisation de la fonction publique depuis l’élection de François Hollande" avec environ 150000 manifestants et surtout 30% de grévistes, un taux nettement supérieur la dernière mobilisation unitaire de mai 2014 (15 à 16%).

A la Direction générale des finances publiques, qui a connu une des plus fortes réductions de postes depuis 2007, les syndicat annoncent plus de 25% de grévistes à Paris et plus de 30% voire 40% dans une cinquantaine de départements.

Dans le cortège parisien de15000 manifestants, Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, a parlé d’une "mobilisation sur les salaires au moment où le patronat et le gouvernement essaient de culpabiliser les salariés sur le coût du travail".

Dans d’autres villes comme Marseille, environ 10000 personnes ont manifesté. Ils étaient 2500 environ à Nice, dont des enseignants et des personnels hospitaliers, plusieurs centaines à Ajaccio et Bastia.

Les manifestations ont également mobilisé à Toulouse avec 6000, Tarbes un millier et Perpignan environ 3000.

Dans cette vidéo trois dirigeants des différents secteurs des services publics, fonction territoriale, santé et action sociale et les travailleurs d’État s’expriment.


Brève mise en ligne le 27 janvier 2016