"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2372874 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 18 août 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Garde à vue d’un militant CGT pendant la visite de Valls à Mulhouse

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Garde à vue d’un militant CGT pendant la visite de Valls à Mulhouse


Communiqué CGT PSA Mulhouse

La scandaleuse garde à vue de Joël Moreau pendant la visite de Valls à Mulhouse a été levée ce mardi 23 février au matin. Il est maintenant convoqué devant le tribunal d’instance. Halte à la répression !

Communiqué de presse de la CGT PSA Mulhouse : Arrestation et mise en garde à vue d’un militant CGT dans le cadre de la visite ministérielle.

La CGT dénonce fermement l’arrestation et la mise en garde à vue d’un de ses militants, Joel Moreau, ancien ouvrier de PSA Mulhouse et ancien délégué central CGT pour le groupe PSA.

Joel participait comme une centaine d’autres personnes au rassemblement aux abords de l’agence Pôle Emploi de Mulhouse-Drouot, au moment de la venue du premier ministre et de deux ministres, Emmanuel Macron et Myriam El Khomri, cet après-midi à 14h.

La CGT et d’autres organisations protestaient contre les attaques gouvernementales annoncées contre le monde du travail, dans le cadre de la "loi Travail".

Un déploiement policier de très grande envergure a empêché les manifestants de s’approcher du Pôle Emploi, et ils ont été parqués pendant deux heures sur un parking à plusieurs centaines de mètres, un cordon policier les empechant de circuler.

Joel Moreau ne faisait que manifester sa colère face à un gouvernement qui s’aplatit devant les patrons, en attaquant nos droits et en facilitant les licenciements.

Son arrestation est inacceptable, sa garde à vue doit s’arrêter au plus vite.

Ce n’est pas par ce genre d’agissements que le gouvernement fera taire les oppositions à sa politique.

Lire informations du quotidien régional DNA


Brève mise en ligne le 23 février 2016