"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2442330 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Grève des cheminots : les décisions appartiennent aux grévistes !

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Grève des cheminots : les décisions appartiennent aux grévistes !


Depuis le 9 mars, la Fédération CGT des cheminots a initié un processus de mobilisations afin que de véritables négociations s’ouvrent au niveau du Secrétaire d’Etat aux transports concernant le décret socle du patronat du ferroviaire sur la Convention collective nationale et des directions d’entreprises pour des accords d’entreprises.

Malgré des propositions unitaires, avancées au niveau de la branche, l’Union des Transports Publics et ferroviaires a fait le choix de ne pas tenir compte de celles-ci dans les négociations. Rapidement le patronat du ferroviaire a renvoyé les discussions au niveau des entreprises, particulièrement dans le Groupe Public Ferroviaire.

Malgré le temps disponible (3 mois !!!) pour négocier tout au long du processus revendicatif, le gouvernement a choisi les réunions secrètes avec l’UNSA et la CFDT pour forcer l’issue des négociations.

De son côté, la direction de la SNCF, qui souhaitait faire de la réunion du 6 juin dernier une séance conclusive rapide, a été contrainte de négocier sur l’accord d’entreprise.

Des points négatifs subsistent dans le texte

La Fédération CGT des cheminots, attachée à la négociation sincère et sérieuse à l’appui du rapport de forces, a tenu toute sa place dans cette séquence qui a duré 19 heures.

La mobilisation des cheminots a permis de faire évoluer favorablement le texte, malgré tout, des points négatifs subsistent. La Fédération CGT des cheminots a donné les éléments saillants de la négociation aux cheminots ce matin à l’issue des négociations du 6 juin, en attente du texte définitif que doit faire parvenir la direction.

Elle prendra le temps nécessaire de la consultation de ses militants et syndiqués, pour faire connaître sa position sur le texte, sachant que l’accord est ouvert à signature jusqu’au 14 juin prochain.

La CGT, comme depuis le début du processus engagé, livre en permanence ses analyses permettant aux cheminots en grève de se déterminer sur les suites à donner au mouvement. Seules les Assemblées Générales sont souveraines.

Source : Communiqué de presse de la Fédération CGT des cheminots

Voir aussi l’article : Négociations "marathon" sous pression de l’action


Brève mise en ligne le 8 juin 2016