"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2371510 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le jeudi 10 août 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Bourse du travail de Paris : intimidation et entrave à l’activité syndicale

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Bourse du travail de Paris : intimidation et entrave à l’activité syndicale


Le 28 juin se tenait dans la matinée à la Bourse du travail de Paris (rue du Château d’eau) une assemblée générale interprofessionnelle avec environ deux cents personnes, salariés, précaires, syndiqués qui se mobilisent depuis près de quatre mois contre la loi Travail.

A la fin de l’AG au moment où les militants s’apprêtaient à aller ‎rejoindre la manifestation place de la Bastille, la police et les CRS se sont déployés sur la place de la République, procédant à des contrôles et à des fouilles au corps sur toute personne sortant de la Bourse du travail.

Voici le communiqué de l’Union départementale de Paris :

Intimidation et entrave à l’activité syndicale

En cette fin de matinée, plus de 15 cars de CRS se sont placés Place de la République. Les CRS se sont déployés autour de la Bourse du travail.

L’objet de cette intervention policière : contrôler les syndiqué.e.s et toute personne qui quitte la Bourse du Travail 3 rue Château d’Eau. Ce contrôle inclut les fouilles au corps – comme s’il s’agissait de délinquants !

Nous ne savons absolument pas sur quels prétextes ces contrôles et fouilles ont été effectués.

De nombreux syndicats ont leurs bureaux dans ce lieu au sein duquel se tiennent des réunions au quotidien.

La seule hypothèse que nous pouvons faire c’est que l’intervention policière vise à empêcher des militants de se rendre à la manifestation contre la loi El Khomri qui part à 14h de place de la Bastille.

Cette intervention policière est inacceptable. L’Union départementale CGT Paris dénonce une entrave à l’activité syndicale et insiste sur la nécessité de mettre fin immédiatement à de telles procédures.

La CGT exige également l’arrêt immédiat de toute fouille et entrave à la sortie de la Bourse du travail.

Paris, le 28 juin 2016


Brève mise en ligne le 28 juin 2016