"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2341553 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le mardi 13 juin 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Répression syndicale : soutenons Céline Boussié, lanceuse d’alerte poursuivie en justice

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Répression syndicale : soutenons Céline Boussié, lanceuse d’alerte poursuivie en justice


La CGT appelle à un rassemblement le 13 janvier 2017 devant le Tribunal de Toulouse pour soutenir Céline Boussié, poursuivie abusivement par la direction de l’institut médico-éducatif de Moussaron.

La CGT dénonçait déjà en 1997 des situations de dysfonctionnement et de maltraitance institutionnelle au sein de l’institut médico-éducatif de Moussaron. L’affaire n’avait cependant pas abouti, compte tenu des appuis de la direction.

Changement de situation en 2013 : l’agence régionale de santé diligente un "contrôle des conditions d’installation, d’organisation et de fonctionnement" de l’établissement, suites à des plaintes reçues de la part des familles. Elle conclut : "les constats de la mission corroborent la plupart des dysfonctionnements signalés dans la plainte reçue par l’ARS concernant le fonctionnement global de l’établissement, et notamment : […] l’absence de surveillance des enfants à certains moments de la journée, la contention et/ou l’enfermement des enfants la nuit, […] le non-respect de l’intimité, l’impossibilité de vérifier les traitements administrés […]".

Malgré ce rapport, dont le contenu a été confirmé par l’administration provisoire mise en place pendant six mois suite à l’inspection de l’ARS, Céline, ex-salariée de Moussaron lanceuse d’alerte dans cette affaire, est mise en examen en septembre 2015 pour diffamation.

La CGT a déjà contacté la ministre de la santé pour exiger l’arrêt des poursuites à l’encontre de Céline et la prise en compte des rapports corroborant ses alertes. Elle appelle à un rassemblement de soutien lors de sa convocation, le 13 janvier 2017 à partir de 8h30 devant le Tribunal de Toulouse.

Pour aller plus loin : le site du comité de soutien de Céline

Brève mise en ligne le 6 janvier 2017