"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT des Papillons Blancs 68
Quoi de neuf chez nous?

    Les échos du CE du 30 mai 2016

    Décisions CA - Projets immobiliers - Moniteurs d’Atelier - Absorption de l’ADAPEI67 - MAS Turckheim

    Les échos du CE du 25 avril 2016

    Informations trimestrielles - Projets immobiliers - Festiv’art - Arrêté des comptes 2015 - Risques PsychoSociaux à la MAS de Turckheim - Absorption de l’ADAPEI67 - Service Informatique

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2078645 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le mercredi 22 juin 2016
Dernière brève publiée le mercredi 22 juin 2016
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Chanel licencie : suppression de 200 postes de CDD et intérimaires au 31 décembre

L'actualité en 2730 brèves

brève précédente    brève suivante

Chanel licencie : suppression de 200 postes de CDD et intérimaires au 31 décembre


Le groupe de luxe Chanel va mettre fin à tous ses contrats CDD et intérimaires à partir du 31 décembre, soit environ 200 personnes concernées.

Selon Manuel Blanco, secrétaire fédéral des industries chimiques CGT, "200 suppressions de postes de CDD et intérimaires ont été annoncées au sein du groupe mi-décembre pendant un Comité central d’entreprise, ce qui représente environ 10% des effectifs de production".

Le syndicaliste s’est déclaré inquiet "même si la direction a assuré qu’il n’y avait pas de crainte à avoir pour les salariés -organiques-".

Le secteur "parfums, cosmétiques et accessoires, c’est à dire les cuirs, situé sur le site de Verneuil-en-Halatte (Oise)" serait particulièrement concerné. "Il reste 300 personnes sur ce site qui a déjà connu deux plans sociaux en dix ans", a précisé le responsable syndical.

Ces suppressions de postes sont dues à une forte baisse d’activité chez Chanel, dont le taux de croissance serait "de 0% cette année", selon la CGT. "Nous avons des inquiétudes quant aux projets futurs suite à cette décision : Chanel avait un projet de construire un grand labo de recherche à Pantin (Seine-Saint-Denis), que va-t-il devenir ? Et quid des investissements sur les sites de production ?", s’est interrogé M. Blanco.


Brève mise en ligne le 29 décembre 2008