"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2440571 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Grève contre la vie chère à la Guadeloupe

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Grève contre la vie chère à la Guadeloupe


Depuis quatre jours, une grève générale contre la vie chère paralyse l’ensemble de secteurs économiques de l’île, activités économiques et transports. Plusieurs manifestations rassemblant des milliers de personnes ont eu lieu.

Les parents d’élèves soutiennent activement ce mouvement. Le Collectif "kont pwofitasyon" (contre l’exploitation outrancière), à l’origine de cette grève générale, rassemble la quasi totalité organisations syndicales, partis politique et associations. Il réclame, entre autres, une baisse des prix de tous les produits de première nécessité, du prix de l’eau, de l’électricité, des impôts et des taxes, une baisse immédiate de 50 centimes par litre de carburant, un gel des loyers, une augmentation de 200€ des salaires, retraites, minimas sociaux, des mesures en faveur de l’emploi des guadeloupéens. Le Collectif réclame une réunion tripartite avec les représentants de l’état, des collectivités territoriales, du patronat pour obtenir des mesures qui permettent à la population de sortir du carcan de la misère, suite à la cherté de la vie à la Guadeloupe. Ce mouvement de grève à la Guadeloupe monter la volonté de résistance d’une population aux politiques libérales, au système capitaliste qui veulent faire payer la crise aux salariés.

C’est le prélude à un 29 janvier qui doit être massif afin de pouvoir mettre en échec la politique de N. Sarkozy. Nous soutenons totalement la grève générale à la Guadeloupe ainsi que les revendications des grévistes et de la population guadeloupéenne.


Brève mise en ligne le 23 janvier 2009