"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2410538 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le mercredi 4 octobre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Tous en grève le 29 janvier !

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Tous en grève le 29 janvier !


Malgré les tentatives de dénigrement du ministre du budget, ce matin sur France Inter, qui invitait les salariés à se retrousser les manches et à faire preuve de "solidarité" avec les patrons, en lieu et place de la grève, le 29 janvier, appelé par l’ensemble des organisations syndicales, s’annonce comme une grande journée de grève et de mobilisation.

Malgré la crise, les 40 principales entreprises côtées en Bourse s’apprêtent à annoncer 94 milliards d’€ de bénéfices pour 2008, et les banques, elles aussi, ont fini l’année avec un solde positif. Et pourtant ce sont ces entreprises et ces banques qui se voient arroser de dizaines de milliards d’€ alors que pour les salariés ce sont les licenciements, le chômage technique qui s’éternisent, les délocalisations, toujours plus de précarité et de salaire en moins qui est leur lot quotidien. Assez d’injustice et d’exploitation ! Il faut se mobiliser, résister. Les salariés ne paieront pas la crise.

Le 29 janvier sera l’occasion de censurer tous ensemble, privé et public, la politique, de régression sociale et de destruction des droits sociaux et du service public, du gouvernement. Alors que N. Sarkozy veut criminaliser le mouvement social, l’heure est à la jonction des résistances et des luttes. Le 29 janvier doit être le point de départ d’une mobilisation interprofessionnelle sur la durée pour mettre un coup d’arrêt à la politique libérale, dans tous les domaines, du gouvernement et du MEDEF.


Brève mise en ligne le 27 janvier 2009