"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2431318 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Insee - Horaires atypiques : la nouvelle inégalité sociale

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Insee - Horaires atypiques : la nouvelle inégalité sociale


Selon une étude publiée jeudi par la revue Economie et statistique de l’Insee "les journées décalées et très désynchronisées sont surreprésentées parmi les couples d’ouvriers et d’employées du commerce et des services".

Au contraire, "les doubles journées standard et longues, très synchrones, sont très fréquentes parmi les couples de cadres", indiquent les auteurs.

D’une manière générale, "meilleure est la position dans le système économique, plus l’autonomie temporelle est grande et plus les semaines de travail sont standard, voire longues", ajoutent-ils.

Dans un pays comptant désormais 66% de ménages où les deux conjoints travaillent (52% en 1975), la question de la coordination des horaires de travail revêt une importance centrale au quotidien.

Le profil des salariés ayant des horaires décalés ou fragmentés (journées entrecoupées par de longues pauses) est à l’opposé : peu qualifiés, plutôt jeunes, plus pauvres, et plus précaires (CDD, intérim).

Même si leur semaine de travail est proche de 35 heures, ou très courte, ces salariés éprouvent des difficultés à être présents auprès de leurs enfants le matin et le soir, selon l’étude.


Brève mise en ligne le 29 janvier 2009