"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2431292 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
SBFM de Caudan (Morbihan) : première victoire : retrait du plan de suppression d’emplois

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

SBFM de Caudan (Morbihan) : première victoire : retrait du plan de suppression d’emplois


Ce sont coup sur coup deux mobilisations déterminantes, s’additionnant déjà à toutes celles qui ont déjà eu lieu depuis la mise en redressement judiciaire de la SBFM en novembre dernier, qui ont permis hier de voir annuler le plan social qui devait être présenté au comité d’entreprise visant la suppression de 237 emplois sur les 550 que compte la fonderie bretonne.

Samedi 7 février, c’est plus d’un millier de participants qui ont répondu présents devant l’usine pour condamner l’attitude irresponsable de l’actionnaire italien de la fonderie SBFM.

Lundi, jour du comité d’entreprise, près de 800 personnes ont exigé le retrait du plan de suppressions d’emplois et que soit établi un plan de continuation sur des bases industrielles saines avec investissement dans l’outil de production. Ce premier succès résulte de la ténacité et persévérance des salariés à lutter avec leurs organisations syndicales pour la sauvegarde de leur emploi et la pérennité de leur outil de production. Ce succès doit se confirmer par un véritable projet industriel avec la garantie d’investissement et l’engagement des constructeurs à pérenniser le site.


Brève mise en ligne le 10 février 2009