"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2406656 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le mercredi 4 octobre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Pôle Emploi : les syndicats dénoncent la valse sur les postes et la désorganisation

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Pôle Emploi : les syndicats dénoncent la valse sur les postes et la désorganisation


Les organisations syndicales SNU, FO, CFTC, CFE/CGC, UNSA, CGT, SNAP, SUD, CFDT, de Pôle Emploi dénoncent la valse sur les postes de la ligne hiérarchique qui est orchestrée par le Directeur Général afin de faire le tri entre les bons et les mauvais directeurs.

Pour exemple, dénoncent les syndicats dans un communiqué commun, "un directeur départemental s’est vu signifier de vider (au sens propre du terme) son bureau le jeudi soir pour que son successeur puisse arriver lundi matin. Ces nominations se font au mépris de toutes les règles, toujours en vigueur, issues de l’ex ASSEDIC et/ou de l’ex ANPE."

Pour les syndicats, "cette cette précipitation engendre en cascade une dégradation qui va se répercuter sur l’ensemble des personnels. D’ailleurs les 1500 salariés des services de recouvrement des cotisations d’assurance chômage sont actuellement laissés sur la touche."

Mais au delà, les syndicats redoutent des conséquences pour les usagers, demandeurs d’emploi. "La direction générale est en train de piétiner les missions fondamentales que Pôle Emploi doit assurer aux Demandeurs d’emploi. Les collègues sont dans l’incapacité totale de répondre aux questions les plus élémentaires et légitimes des usagers. La plateforme téléphonique avec un numéro unique 3949 est une catastrophe pour une grande majorité de chômeurs qui n’ont pas la possibilité d’utiliser ce serveur vocal, lorsqu’il fonctionne… C’est une pompe à refouler les Demandeurs d’emploi."

"La volumétrie des portefeuilles de demandeurs d’emploi par conseiller est ingérable, les chiffres annoncés par la direction sont faux. Le portefeuille moyen est à ce jour de 200 DE par conseiller, et ne va cesser d’augmenter avec cette déferlante de licenciements.

Dans l’ensemble des structures, il y a une désorganisation du travail qui conduit à des risques majeurs pour les 45000 salariés de Pôle Emploi et pour les cinq millions de chômeurs et précaires."


Brève mise en ligne le 16 février 2009