"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2440739 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Les travailleurs de Caterpillar à Grenoble et de Châtellerault ont raison

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Les travailleurs de Caterpillar à Grenoble et de Châtellerault ont raison


Ils n’en peuvent plus de subir les politiques du gouvernement et du patronat qui veulent leur faire payer la crise.

Il n’acceptent plus les licenciements patronaux , les gesticulations et les discours de Sarkozy qui ne font que couvrir la poursuite des attaques néolibérales : les cadeaux au patronat, les suppressions d’emploi, la liquidation des services publics.

Des millions de travailleurs du privé et du public aspirent à poursuivre le mouvement après le 19 mars.

Il faut répondre à la colère qui monte dans le pays. C’est donc aux salariés, dans leurs entreprises, à la population dans les quartiers, les villes et les communes, de prendre leurs affaires en main, de faire comme ceux qui luttent, ceux qui sont en grève, qui occupent leurs entreprises.

C’est le moment ! Réalisant leur unité avec leurs sections syndicales, leurs associations, les travailleurs doivent se rassembler pour imposer un mouvement d’ensemble qui fera reculer le gouvernement


Brève mise en ligne le 31 mars 2009