"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2431300 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Politique économique du gouvernement : six Français sur dix l’ont "mauvaise"

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Politique économique du gouvernement : six Français sur dix l’ont "mauvaise"


60% des personnes interrogées par BVA-BPI pour Les Echos-France Info jugent que la politique économique du gouvernement est "mauvaise". "Si ce niveau est déjà assez bas, il est surtout remarquable qu’il ne se soit pas dégradé dans une période aussi sombre socialement que celle que nous venons de traverser. Le G20 s’éloignant et le 1er mai approchant, qui plus est dans un contexte certain d’accroissement des mauvaises nouvelles sociales, il est probable que cet indicateur se dégrade à l’avenir et que ce statu quo d’avril ne soit qu’un rémission", estime l’enquête.

On peut en effet croiser ce mécontentement avec les résultats de l’enquête de Nouvelobs.com qui pointait la semaine dernière que 76% des Français approuvent massivement les mobilisations sociales et leur contenu revendicatif. Ils se réjouissent de l’unité syndicale inédite pour ce 1er mai.

Egalement interrogés sur le thème de la "radicalisation" des actions revendicatives, 55% des Français estiment qu’elles sont justifiées et 64% estiment qu’elles "ne doivent pas être sanctionnées par la justice car elles sont souvent le seul moyen dont disposaient les salariés pour se faire entendre".

On voit donc que l’opinion ne marche pas dans la dramatisation par les gouvernement, le patronat de ce qu’il faut bien considérer comme un épiphénomène et qu’elle rejette massivement la criminalisation de l’action revendicative.


Brève mise en ligne le 15 avril 2009