"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2441608 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Conflit Caterpillar : la direction met de l’huile sur le feu

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Conflit Caterpillar : la direction met de l’huile sur le feu


Alors que les salariés en grève allaient se prononcer hier sur le protocole à bulletin secret, le Groupe Caterpillar a délibérément décidé de mettre de l’huile sur le feu en convoquant au même moment une vingtaine de salariés avec mise à pied conservatoire pour un entretien préalable pouvant aller jusqu’au licenciement.

Ce matin, montant d’un cran dans son arsenal répressif, le groupe Caterpillar a porté plainte suite aux mobilisations du 31 mars.

Par cette attitude, le groupe Caterpillar fait la démonstration qu’à aucun moment il n’a souhaité trouver une issue négociée à ce conflit.

Au contraire, cela démontre que le groupe Caterpillar cherche par des moyens détournés à repousser les avancées qui avaient été obtenues dans le protocole du 19 avril dernier, notamment en matière de possibilités de formation, ces mesures auraient permis de faire baisser sensiblement le nombre de suppressions d’emplois.

La Fédération CGT des Travailleurs de la Métallurgie et l’Union Départementale CGT de l’Isère exigent :
- la levée immédiate de toutes les mesures d’ordre disciplinaire ;
- que la direction du groupe Caterpillar se ressaisisse en mettant fin à son harcèlement juridique à l’encontre des salariés mobilisés pour qu’enfin les salariés de l’entreprise de Caterpillar puissent se prononcer sur leur avenir.


Brève mise en ligne le 24 avril 2009