"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2409877 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le mercredi 4 octobre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Intéressement et participation : les syndicats ne tombent pas dans le piège du rapport Cotis

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Intéressement et participation : les syndicats ne tombent pas dans le piège du rapport Cotis


La remise hier à Nicolas Sarkozy du rapport Cotis sur le partage de la valeur ajoutée a provoqué les réactions des grandes confédérations syndicales engagées unitairement depuis janvier notamment sur la question des salaires.

Ainsi, pour la CGT, Jean-Christophe Le Duigou, affirme dans les Echos qu’il ne souhaitait pas se "laisser enfermer dans le débat "mouchoir de poche" de l’intéressement et de la participation. […] Développer l’épargne salariale dans les conditions actuelles, ce serait faire prendre encore plus de risques au salarié, ce n’est pas l’enjeu."

La CFDT, pour sa part, "ne souhaite pas que les salaires soient assis sur la performance de l’entreprise. Plus la partie des rémunérations assise sur la performance financière de l’entreprise s’agrandira, plus la partie fixe diminuera, c’est très dangereux."

FO entend "défendre le rétablissement de la part des salaires dans la valeur ajoutée et n’entend pas privilégier l’épargne salariale, facteur de développement des inégalités."

La CFTC, quant à elle demande "qu’avant que ne soient versés participation et intéressement, il y ait un accord salarial signé au moins dans les deux ou trois années précédentes"


Brève mise en ligne le 14 mai 2009