"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2439929 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
La direction de Goodyear Dunlop tue l’emploi

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

La direction de Goodyear Dunlop tue l’emploi


La direction de Godyear Dunlop repart à l’attaque et vient d’annoncer sa décision de supprimer 820 emplois à Amiens Nord, soit plus de 50% du personnel employé sur le site.

Après avoir dû reculer en mars 2008, faute d’avoir respecté les procédures légales, la direction persiste dans sa volonté de faire payer la crise aux salariés.

Le ralentissement économique invoqué par la direction ne doit pas faire oublier les profits engrangés, année après année, par les grands groupes industriels et dont les salariés n’ont pas vu la couleur.

D’un côté le patronat de l’automobile empochent plusieurs milliards d’€, de l’autre, les licenciements pleuvent chez les constructeurs et dans les entreprises travaillant pour l’automobile.

Du côté du MEDEF et du gouvernement Sarkozy-Fillon qui volent au secours des banquiers et des patrons, ce n’est que cynisme et mépris pour les salariés et leurs familles, victimes de ce drame social qu’est le chômage.

Pour les salariés de Goodyear Dunlop, l’urgence c’est de se mobiliser, dans l’unité, pour mettre en échec le plan de la direction, l’obliger à annuler les 820 licenciements prévus et exiger une loi d’interdiction des licenciements.


Brève mise en ligne le 26 mai 2009