"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2439877 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Collectivités locales : la casse du statut au détour d’un texte discret

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Collectivités locales : la casse du statut au détour d’un texte discret


Le 21 janvier dernier, une proposition de loi a été déposée par 87 députés issus de l’UMP du Nouveau centre et du MPF (villiériste). Intitulé "proposition de loi instituant la liberté de recrutement par les collectivités territoriales", ce projet, jusqu’alors passé inaperçu, propose pour tous les nouveaux recrutés à partir du 1er janvier 2010 "de transformer la règle actuelle" en matière de recrutement des personnels en exception.

Le statut de la Fonction publique territoriale actuellement en vigueur sera maintenu pour les fonctions "régaliennes" que remplissent les collectivités, l’état civil ou la police par exemple . Pour les autres missions, c’est le contrat de travail de droit privé qui serait généralisé. Un délai d’un an serait laissé aux personnels déjà en place pour opter entre statut et contrat. A défaut de choix, les agents seraient maintenus sous statut.

C’est le même mécanisme qui a déjà été appliqué à La Poste et à France Télécom, en corollaire de l’ouverture au marché des missions. Pour la fédération CGT des Services publics, "il s’agit en clair d’en finir avec le Statut dans la Fonction publique territoriale, et à terme dans toute la Fonction publique, avant liquidation des missions de cette dernière."


Brève mise en ligne le 12 juin 2009