"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2439903 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
NON aux licenciements chez Michelin !

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

NON aux licenciements chez Michelin !


Michelin passe à l’attaque contre les salariés : 1093 suppression d’emplois, 1800 départs soi-disant "volontaires" entraînant la fermeture de l’usine de Noyelles-les-Seclin, dans le Nord et une diminution des effectifs dans les usines de Tours et de Montceau-les-Mines.

Une fois de plus, les patrons veulent faire payer la crise aux salariés que ceux-ci soient virés ou obligés de quitter leur ville, leur région pour être "reclassés" ailleurs sans aucun égard pour leurs conditions de vie, leurs situations familiales.

Il n’y a aucune raison de prendre pour argent comptant les affirmations de Michelin. Il faut exiger l’ouverture à tous des livres de compte, la transparence sur la comptabilité, la circulation des capitaux, l’évolution des profits et des dividendes versés aux actionnaires.

Dès l’annonce de la fermeture de leur entreprise, les salariés de Noyelles-les-Seclin ont cessé le travail.

Nous partageons la stupéfaction et la colère des salariés de Michelin, indignés par les suppressions de postes et apportent leur soutien à leur mobilisation pour s’opposer aux décisions de la direction de Michelin.

Une nouvelle vague de licenciements, dans tous les secteurs professionnels, est en train de tomber. Il est grand temps que dans les entreprises qui licencient, des initiatives de convergence des luttes soient prises pour riposter ensemble, exiger l’annulation des suppressions de postes et un loi d’interdiction des licenciements


Brève mise en ligne le 17 juin 2009