"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2411579 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le mercredi 4 octobre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Les salariés de RFI en lutte

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Les salariés de RFI en lutte


Les salariés de RFI, qui ont manifesté le 16 juin en direction de l’Elysée, sont entrés dans leur sixième semaine de grève contre un plan de restructuration qui prévoit 206 licenciements, la fermeture de six rédactions de langues étrangères et le démantèlement à brève échéance de leur station.

La combativité des salariés de RFI n’a d’égale que l’arrogance d’une direction rémunérée à la hauteur des services rendus (1 million d’€ bruts annuels pour chacun).

Malgré une grève qui bloque jusqu’à 85% de l’antenne, cette direction refuse toujours de négocier sur les revendications portées par le mouvement de grève. Cette intransigeance va jusqu’au refus de la nomination d’un médiateur, réclamée depuis 4 semaines par les salariés de RFI.

Ce plan de licenciements à RFI s’inscrit dans l’ensemble des attaques dont est victime le service public d’information (et plus largement l’ensemble des services publics, de la Poste à la santé en passant par l’Education nationale).

Rappelons simplement que France Télévision vient d’annoncer 900 licenciements étalés sur 3 ans. Enfin, cette attaque en règle contre RFI a beaucoup à voir avec la création de la holding Audiovisuel extérieur de la France, dans le cadre de la loi de "modernisation de l’audiovisuel public", création à laquelle la direction de RFI est intéressée.

Nous condamnons toute ingérence et toute reprise en main de RFI par l’Etat français, le plan de licenciement prévu et soutenons pleinement la lutte des salariés de RFI et leurs revendications.


Brève mise en ligne le 18 juin 2009