"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Voeux 2018

    La section syndicale CGT de l’Adapei-Papillons Blancs d’Alsace vous présente ses meilleurs vœux de Liberté, d’Égalité, de Solidarité, de Justice et de Paix…

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2488276 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le lundi 5 février 2018
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Molex (Villemur-sur-Tarn) : grève illimitée pour préserver l’outil de travail

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Molex (Villemur-sur-Tarn) : grève illimitée pour préserver l’outil de travail


Les salariés de l’usine de connectique automobile de Haute-Garonne ont voté hier pour une grève illimitée qui a commencé ce mardi matin 7 juillet, alors que démarre la nouvelle procédure de plan social déclenchée par la direction.

"Des réunions toutes stériles, (…) on n’a strictement rien", a déclaré à l’AFP Denis Parise. "On n’a pas un interlocuteur décisionnaire en face de nous, on n’a qu’une boîte à lettres", estime le secrétaire du comité d’entreprise pour qui la direction "ne veut pas faire un pas de plus. […]On est entré dans la procédure du plan social, a-t-il par exemple cité, et la direction a refusé de prendre en charge le coût d’un Fongecif (Fonds de gestion du congé individuel de formation) demandé par trois salariés et refusé par l’organisme : ils disent qu’ils veulent tout faire pour reclasser les salariés, et quand trois d’entre eux veulent se reclasser pour faire un nouveau métier, c’est non".

"Pour toutes ces raisons-là, selon lui, on a compris qu’ils veulent que le plan social se déroule, (…) et s’accaparer notre outil de travail (moules et outils) pour l’envoyer aux Etats-Unis". Pour lui, "la principale revendication des salariés est de conserver leur outil de travail".


Brève mise en ligne le 7 juillet 2009