"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2411720 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le mercredi 4 octobre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Après l’adoption par les députés : l’action continue contre la généralisation du travail dominical

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Après l’adoption par les députés : l’action continue contre la généralisation du travail dominical


Malgré les réticences de la majorité, l’opposition des organisations syndicales et celle d’organisations de commerçants, le texte de Richard Mallié sur l’extension du travail du dimanche a été voté mercredi par 282 voix contre 238. Une courte majorité sur un texte emblématique qui ne manque pas d’incohérences et qui va génerer nombre d’inégalités comme l’a souligné la CGT lors de son audition au Sénat.

Le texte maintient à cinq du nombre de "dimanches des maires" (ouverture sur décision des maires) et légalise les ouvertures dominicales pratiquées dans une quinzaine de zones commerciales autour de Paris, Lille et Marseille. Il élargit les possibilités de dérogations à quelque 6.000 communes et zones "d’intérêt touristique" ou thermales ouvrant ainsi une brèche vers une généralisation du travail dominical car dans ces communes, l’ouverture des magasins sera de droit tous les dimanches, et sans contrepartie obligatoire pour les salariés.

Dans un communiqué du 15 juillet, la fédération CGT du Commerce Distribution et Services qualifie de "purement scandaleux" l’acharnement à remettre en cause le repos dominical sous prétextre de modernité. Elle appelle les salariés à rester mobiliés.

"Le Sénat ne peut faire autrement que rejeter un tel projet, qui aurait comme conséquences de casser des repères de solidarité, de distendre les liens familiaux, de renforcer l’individualisme", affirme la confédération CGT qui poursuit sa campagne « le Dimanche, c’est pour nous ». Plus que jamais, elle appelle à signer sa pétition. C’est une bataille qui continue et qui doit s’amplifier jusqu’au retrait de la loi.

Le travail du dimanche doit être et rester exceptionnel dans l’ensemble des secteurs professionnels, celui doit être reconnu par le salaire et repos compensateurs égal pour tous.

La CGT exige l’ouverture de réelles négociations.

Cliquez ici pour signer la pétition


Brève mise en ligne le 16 juillet 2009