"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2439811 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Restauration : 3 syndicats s’opposent à un accord salarial insuffisant

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Restauration : 3 syndicats s’opposent à un accord salarial insuffisant


Les représentants des trois syndicats CGT, FO, CFTC de la branche ont jugé insuffisant l’accord négocié le 9 juillet, puis signé par les syndicats CFDT et CFE-CGC.

Alors que les employeurs bénéficient depuis peu de la baisse de la TVA, la situation des salariés ne s’améliore pas et le patronat de ce secteur entend n’augmenter les salaires que de quelque 6 centimes de plus que le Smic pour 60% de la profession, tandis que le salaire des cadres reste en-dessous du plafond de la Sécurité sociale

Les trois syndicats demandent "notamment la création d’une 6e semaine de congés payés conventionnelle et d’autres mesures phares qui pourraient renforcer l’attractivité du secteur auprès des jeunes".

"L’amélioration de la situation des salariés", notamment sur la rémunération, est l’un des quatre engagements pris par la profession dans le "contrat d’avenir" signé avec l’Etat en contrepartie de la baisse de TVA à 5,5%, contre 19,6%. Une promesse de campagne de Nicolas Sarkozy dont le coût pour la collectivité est évalué à 2.4 milliards d’€.


Brève mise en ligne le 30 juillet 2009