"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Voeux 2018

    La section syndicale CGT de l’Adapei-Papillons Blancs d’Alsace vous présente ses meilleurs vœux de Liberté, d’Égalité, de Solidarité, de Justice et de Paix…

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2465115 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le jeudi 4 janvier 2018
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Salariés sans-papiers : plus de 4000 grévistes en Ile-de-France

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Salariés sans-papiers : plus de 4000 grévistes en Ile-de-France


Ce sont maintenant plus de 4000 travailleurs sans-papiers grévistes qui occupent différents sites pour demander leur régularisation a affirmé lors d’un point de presse la CGT, à la tête de ce mouvement soutenu par des syndicats et des associations.

"Le mouvement, qui a commencé le 13 octobre, continue de grandir avec quelque 200 sans-papiers supplémentaires qui nous rejoignent chaque jour", a expliqué Francine Blanche, secrétaire confédérale de la CGT. Alors que le gouvernement refuse toujours toute régularisation massive, une loi de 2007 a ouvert des possibilités d’obtention d’un titre de séjour, valable un an et à renouveler, pour certains métiers et selon certains critères.

Or le traitement de chaque dossier de salariés est loin d’être similaire selon les départements, et même entre des salariés de situation parfaitement identique, y compris au sein d’une même entreprise. Après un premier contact la semaine dernière, une nouvelle rencontre entre les parties concernées est prévue mardi au ministère de l’Immigration, a précisé la CGT.


Brève mise en ligne le 27 octobre 2009