"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2411299 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le mercredi 4 octobre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Barrer la route au chômage

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Barrer la route au chômage


La publication des chiffres du chômage d’octobre avec 56000 de chômeurs supplémentaires, et plus de 4 millions de demandeurs d’emploi, montre s’il en était besoin que la crise du système capitaliste continue à faire des ravages parmi les travailleurs.

Avec près de 2000 chômeurs en plus chaque jour, toutes les tranches d’âges sont frappées, aussi bien les jeunes que les seniors. 900000 chômeurs se retrouvent en fin de droits. C’est autant de drames humains, de vies brisées, d’avenir bouché.

Cette situation est insupportable et nous sommes sensible à la désespérance qui s’empare de nombre de salariés qui ont perdu leur emploi, avec des conséquences en cascade en terme du logement, endettement, dépenses de santé revues à la baisse.

Banques et patronat ont profité des milliards d’€ distribués par le tandem Sarkozy-Fillon pour se refaire une santé c’est-à-dire faire du profit et distribuer toujours plus de dividendes aux actionnaires. Mais, ils l’ont fait sur le dos des salariés qu’ils ont continué à licencier, à précariser.

Ces chiffres du chômage réduisent à néant le pitoyable rideau de fumée sur une soi-disant reprise économique et les discours lénifiants du secrétaire d’état à l’emploi L. Wauquiez.

Ils ne rendent que plus indispensables la mobilisation sans plus tarder de tous les salariés et chômeurs, en CDI, CDD ou précaires pour mettre la pression sur ce gouvernement qui n’est que le fondé de pouvoir du patronat.

La défense de l’emploi, l’interdiction des licenciements sont plus que jamais d’actualité. Il est urgent de développer une campagne unitaire pour porter massivement cette exigence.

C’est pourquoi, samedi 5 décembre, nous devons manifester Toutes et Tous CONTRE le chômage et les précarités, et POUR le droit à l’emploi et l’interdiction des licenciements.

Ces manifestations seront à la fois un moment d’afficher nos revendications et de préparer la suite.


Brève mise en ligne le 27 novembre 2009