"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2443119 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Ce n’est pas aux salariés de Téléperformance de payer leur crise !

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Ce n’est pas aux salariés de Téléperformance de payer leur crise !


Le groupe Téléperformance , leader mondial des centres d’appels, sous-traitant en particulier pour Orange, a décidé de fermer purement et simplement trois sites à Pantin, Montigny-le Bretonneux et Paris 15ème, de supprimer également plus de 150 postes d’agents de maîtrise et ainsi de déplacer 318 salariés dans le Loiret ou le Nord.

Depuis l’annonce de ce plan de destruction social , les salariés de Téleperformance se sont mobilisés sous différentes formes : débrayages, grèves,manifestations, interventions auprès des donneurs d’ordres…

L’intersyndicale CGT-SUD-FO-CFTC et le comité d’entreprise ont réussi à faire suspendre le PSE par le tribunal de grande instance de Paris. Un nouveau rassemblement aura lieu le Jeudi 10 décembre 2009 à 10h devant le tribunal de grande instance de Paris.

Avec 52,8 millions d’€ de profits annoncés au premier semestre et 9 millions provisionnés pour les "restructurations", Téléperformance n’a évidemment aucun problème pour maintenir tous les emplois et même augmenter les salaires des 8000 salariés !

Nous soutenons les salariés de Téléperformance. Ce n’est pas eux de payer leur crise !


Brève mise en ligne le 9 décembre 2009