"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2440735 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Travailleurs sans papiers grévistes : rassemblement le 30 décembre à Paris

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Travailleurs sans papiers grévistes : rassemblement le 30 décembre à Paris


Alors que l’on dénombre plus de 6000 grévistes salariés sans papiers de plus de 2000 entreprises, les 11 organisations syndicales et associatives qui soutiennent et impulsent le mouvement pour les régularisations appellent à un rassemblement mercredi 30 décembre 2009 à Paris à partir de 14h Métro Varenne (aux abords du ministère du Travail)

Cela fait maintenant plus de 2 mois que les salariés sans papiers mènent une grève qui bénéficie, selon les enquêtes d’opinion, du soutien de 88% de la population.

Pour la CGT, la sortie du conflit passe par :
- la définition de critères de régularisation clairs et garantissant l’égalité de traitement entre les salarié(e)s quelles que soient leur nationalité, la taille et la localisation de leur entreprise,
- le respect les droits et le travail des salariés intérimaires, qui sont indispensables à la vie des chantiers et des entreprises,
- la prise en compte des salariés aujourd’hui non déclarés et qui souhaitent enfin sortir du travail "au noir",
- la prise en compte des salarié(e)s de l’aide à domicile, en particulier chez les employeurs individuels.

Les organisations CGT, CFDT, FSU, UNSA, Solidaires, Ligue des droits de l’Homme, Cimade, Autremonde, Femmes Egalité, RESF, Droits Devant, signataires de la lettre au Premier Ministre du 1er octobre, viennent de s’adresser par courrier aux organisations patronales et au ministère du Travail afin d’exiger :
- que les employeurs remplissent les formulaires de régularisation ;
- que les organisations patronales et le ministère du Travail reçoivent les organisations signataires.

Voir deux extraits de "On vit ici" de Cyrielle Blaire et Bernard Rondeau sur les luttes des salariés sans papier.


Brève mise en ligne le 29 décembre 2009