"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2411591 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le mercredi 4 octobre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Urgences "15" : rendre la mobilisation plus visible

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Urgences "15" : rendre la mobilisation plus visible


Les permanenciers qui répondent au "15", le numéro des urgences médicales mènent depuis le 28 décembre un mouvement de grève symbolique. Ce mardi, ils sont appelés par la CGT Santé-Action sociale à multiplier les actions et les rassemblements locaux pour rendre leur mouvement plus visible. "La grève commencée le 28 décembre est toujours très suivie mais n’a pas d’effet puisque les grévistes sont réquisitionnés", explique Françoise Geng, de la fédération CGT. Mardi, "ce sera un temps forts d’actions et de grève, avec des rassemblements locaux dans les établissements hospitaliers, des distributions de tracts et des rencontres avec les autorités locales et les élus", a-t-elle ajouté.

Les permanenciers auxiliaires de régulation médicale (Parm) sont des salariés de catégorie C (la plus basse) de la fonction publique hospitalière. Ils doivent monter en catégorie B dans le cadre de réformes en cours, mais des syndicats déplorent un calendrier trop lent (2011) et des modalités contraignantes.

La CGT, outre le calendrier de revalorisation des Parm, conteste certaines de ses modalités, comme "le passage obligé par un concours pour les personnels déjà en fonction".


Brève mise en ligne le 12 janvier 2010