"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2438095 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Contre la casse de l’école, TOUS dans la rue le 30 janvier

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Contre la casse de l’école, TOUS dans la rue le 30 janvier


Sous couvert de "réforme" du système éducatif, le gouvernement procède à une attaque en règle contre le service public.

Depuis 2007, 40000 postes ont été supprimées, dont 16000 pour 2010. Parallèlement, le taux d’heures supplémentaires et le nombre de précaires augmentent pour pallier au manque d’enseignants.

La "mastérisation" de la formation, dénoncée par les syndicats enseignants, va surtout se traduire par un recul voire une absence de formation des futurs enseignants.

La réforme du lycée organise la diminution de la formation pour les jeunes.

Dans le 1er degré, c’est de façon autoritaire que le gouvernement veut faire passer sa "réforme" et il poursuit sur le plan administratif et judiciaire les désobéissants.

Le fichage des élèves par le biais du fichier base-élèves, la mise en place d’équipes mobiles de sécurité traduit une volonté de flicage des établissements scolaires par le gouvernement.

Nous sommes totalement solidaire de la lutte, de la mobilisation des personnels enseignants, précaires, personnels de service et administratifs contre ce gouvernement de casseurs de l’éducation nationale et du service de public et exigeons le retrait des suppressions de postes prévu, l’augmentation des moyens en personnels de toutes catégories, le retrait des "réformes" et l’abandon du fichage des élèves.


Brève mise en ligne le 29 janvier 2010