"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2441801 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Soutenons les infirmier-e-s qui refusent d’être "aux ordres" !

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Soutenons les infirmier-e-s qui refusent d’être "aux ordres" !


Le 26 janvier, à l’appel de toutes les organisations syndicales de la santé, les infirmier-e-s seront en grève et manifesteront contre l’obligation d’adhérer, moyennant une cotisation de 75€, à un "Ordre" corporatiste et réactionnaire, pour pouvoir exercer leur profession.

En refusant de participer à 87% aux "élections" à ’Ordre, les infirmier-e-s ont retiré toute légitimité à celui-ci, qui prétend maintenant s’imposer par la force. Les directions d’établissements, publics et privés, se font complices de cette pression, en exigeant que leurs salarié-e-s adhérent à l’Ordre.

Après les kinésithérapeutes, les sages-femmes, …et demain, les psychologues, les aides soignant-e-s, la création d’ordres professionnels s’inscrit dans une logique de privatisation du système de santé.

L’Ordre n’apporte aucune réponse aux difficultés rencontrées par les infirmièr-e-s, comme par les autres professionnels de santé : manque de personnel et conditions de travail insupportables, pas de reconnaissance salariale de leurs compétences, et pour les infirmières du public, reclassement "bidon" en catégorie A … contre recul, bien réel, de l’âge de la retraite. !

Nous soutenons la lutte des infirmier-e-s et de l’ensemble des professionnels de santé contre la création d’ordre, et soutenons l’appel à la désobéissance lancé par le texte sur le site http://www.contrordreinfirmier.org


Brève mise en ligne le 25 janvier 2010