"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2408419 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le mercredi 4 octobre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Travailleurs sans papiers : NON à l’évacuation des grévistes de la rue du Regard

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Travailleurs sans papiers : NON à l’évacuation des grévistes de la rue du Regard


Le Tribunal de Grande Instance de Paris vient d’ordonner l’évacuation des travailleurs sans papiers en grève, des locaux du FAF-SAB (Fond d’Assurance Formation des salariés de l’Artisanat du BTP), 8 rue du Regard, Paris 6ème.

Pour les onze associations et syndicats qui soutiennent le mouvement des 6000 salariés sans papiers grévistes, cette décision "s’inscrit dans une trop longue série de jugements favorables au patronat depuis notamment l’évacuation de l’agence d’intérim Synergie rue de Rome, le 24 octobre 2009".

Les occupants du 8 rue du Regard sont des ouvriers sans papiers du bâtiment, ils occupent ces locaux depuis le 15 décembre 2009. Isolés dans leurs petites entreprises ou intérimaires, ils n’ont pas d’autre lieu pour pouvoir exercer leur droit constitutionnel de grève.

Le 6 janvier, de nombreuses personnalités sont venues sur place leur apporter leur solidarité. Des personnalités plus nombreuses ont appelé par voie de presse à les soutenir ainsi que leurs six mille camarades en grève. Les onze organisations (CGT, Fsu, Union syndicale solidaire, Autremonde, Cimade, Droits devant, Femmes Egalité, Ligue des droits de l’homme, Resf. ) "appellent les organisations syndicales, les associations et tous les citoyens a se rendre dès 17 heures ce mardi rue du Regard (métro St Placide) pour affirmer leur solidarité avec les grévistes et de se tenir à leur côté en cas d’intervention policière. "


Brève mise en ligne le 2 février 2010