"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2409363 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le mercredi 4 octobre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Flextronics Chateaudun : premiers licenciements jugés irrecevables

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Flextronics Chateaudun : premiers licenciements jugés irrecevables


Le Conseil des Prud’hommes de Châteaudun (Eure-et-Loir) a déclaré jeudi "irrecevables" les licenciements économiques et les propositions de reclassement formulées par le groupe Flextronics à l’égard des 70 premiers dossiers d’anciens cadres de l’entreprise de Châteaudun, dont l’usine a fermé ses portes en 2008.

"La justice a d’abord rejeté le motif économique et a pointé du doigt les modalités de reclassement qui n’étaient pas légales. Elle a aussi reconnu que l’entreprise n’avait pas saisi la commission territoriale de l’emploi en temps et en heure", a déclaré à l’AFP Yves Benoist, délégué syndical (CGT).

L’entreprise a été condamnée à verser aux 70 cadres entre six et 24 mois de salaires selon l’ancienneté, soit l’équivalent d’un peu plus de 3 millions d’€.


Brève mise en ligne le 8 février 2010