"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2442508 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Travailleurs sans papiers : le patronat doit prendre ses responsabilités

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Travailleurs sans papiers : le patronat doit prendre ses responsabilités


3000 personnes ont manifesté samedi à Paris jusqu’au siège du Medef pour réclamer son appui afin d’obtenir la régularisation de travailleurs sans-papiers, alors que les onze associations qui soutiennent le mouvement de grève de ces salariés craignent que le gouvernement enterre le dossier à quelques semaines des élections régionales.

"Il faut que le patronat prenne ses responsabilités, qu’il pousse la régularisation et que le gouvernement se saisisse de la question", estime Raymond Chauveau l’un des animateurs CGT du mouvement. "Les discussions avancent avec les employeurs et groupements d’employeurs, dans l’idée que nous fassions des propositions communes au ministère du Travail. Nos intérêts se rejoignent, arrêtons l’idéologie et traitons cette question économique", a renchéri Francine Blanche, dirigeante confédérale de la CGT. Depuis mi-octobre, 6000 travailleurs sans-papiers se sont mis en grève pour exiger leur régularisation dans plus de 2100 entreprises.


Brève mise en ligne le 15 février 2010