"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2438897 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Réforme de la justice : danger !

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Réforme de la justice : danger !


L’avant-projet de loi portant réforme du code de procédure pénale confirme la volonté du gouvernement de liquider les juges d’instruction au profit des parquets qui sont soumis à l’autorité du pouvoir exécutif.

Ce qui est en cause c’est bien une soumission encore plus grande de la justice par rapport au pouvoir politique et au monde économique.

Si ce projet de loi est validé comme tel, les affaires sensibles qui visent les responsables économiques, les pouvoirs publics, risquent fort d’être enterrées d’autant plus que les délits financiers seraient prescrits 6 ans à compter de la date de l’infraction et non pas de la date de constatation.

C’est pourquoi, nous renouvelons notre rejet d’un projet de loi visant à supprimer le juge d’instruction et soutenons la journée d’action, « Justice morte » du 9 mars, à l’appel, notamment, de nombreuses organisations de magistrats.


Brève mise en ligne le 8 mars 2010