"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2412276 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le mercredi 4 octobre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
CPAM Valence (Drôme) : 57% de grévistes : le ras le bol des personnels éclate

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

CPAM Valence (Drôme) : 57% de grévistes : le ras le bol des personnels éclate


Le licenciement d’une salariée de 24 ans a mis le feu aux poudres à la caisse primaire d’assurance-maladie de la Drôme révélant un profond ras-le-bol des personnels , non seulement dans cette caisse, mais aussi dans d’autres organismes sociaux tels que les caisses d’allocations familiales. Hier lundi la grève a donc éclaté et mobilisé 57% des personnels.

La jeune femme a été convoquée pour un entretien préalable au licenciement . En cause, des absences toujours de courtes durées, et en lien avec le nouveau poste qu’elle occupe à la plate-forme de standard téléphonique, reconnues et justifiées médicalement. "On lui reproche d’être malade… dans une caisse de santé !", s’insurge un délégué syndical CGT. Les syndicalistes accusent la direction de vouloir faire un exemple, "pour toujours plus de pression. (…) La direction n’a jamais mis en cause la justification des arrêts maladie. Or, il est interdit par le code du travail de prendre en compte l’état de santé du salarié !"

A deux reprises, les agents ont tenté de demander la réintégration de la jeune femme, et son affectation à un autre service.

"Depuis mars 2009 nous sommes en pleine réorganisation pour un nouveau traitement des dossiers. On a mis ça en place sur une situation de retard de manière prématurée et précipitée ! Aujourd’hui, il y a 33 % d’absentéisme au niveau des prestations. La CGT a obtenu la constitution d’un groupe de travail sur la souffrance au travail" ajoute Michèle Perrier.


Brève mise en ligne le 16 mars 2010