"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2442807 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Les métiers du social... De qui se moque t’on ?

Infos du médico-social

article précédent    article suivant


Les métiers du social... De qui se moque t’on ?



Une instruction interministérielle a été publiée le 27 avril 2015 sans saisine du CNOSS (Comité National de l’Organisation Sanitaire et Sociale) et sans négociation préalable avec les Organisations Syndicales pour pallier la raréfaction des offres de stages en travail social. Cette instruction dit avancer plusieurs "solutions" pour éviter de pénaliser les étudiant-e-s en difficulté face à la raréfaction de l’offre de stages en raison de la gratification à laquelle ils sont contraints, à savoir :
- des "stages pluri-institutionnels" avec approfondissement d’une thématique,
- des "solutions alternatives" avec possibilité de mise en œuvre d’un projet collectif,
- des dérogations quant au temps réglementaire de stage peuvent être accordées, au cas par cas…

La CGT exige l’application des textes sur la gratification des stages pour tout-e-s les étudiant-e-s en travail social, et donc leur financement dans les budgets de l’Etat, des collectivités territoriales et des associations, et refuse toute dérégulation des critères encadrant ces stages.

Au moment même où le gouvernement veut mettre les bouchées doubles concernant le plan "autisme", il jette le discrédit sur la formation initiale en lançant une "procédure d’audit national" des contenus pédagogiques. En effet, d’après la Secrétaire d’Etat chargée des personnes handicapées, "il est inacceptable que des contenus pour le moins obsolètes et contraires aux connaissances scientifiques soient encore délivrés". Sur quoi appuie-t-elle cette affirmation ?

Pour la CGT, il est inacceptable de dresser un procès envers les professionnel-le-s du travail social et/ou formatrices-teurs, les rendant responsables de tous les dysfonctionnements. Comment le Gouvernement peut-il s’exonérer des coupes budgétaires, des abandons de missions ou de la fermeture des services de proximité ?

Il est inacceptable que le Gouvernement multiplie les manœuvres pour gagner du temps, permettant la poursuite des restructurations du secteur à moindre coût et au détriment de prises en charge de qualité : c’est une véritable casse du travail social !

Les employeurs (publics/privés) souhaiteraient avoir des professionnels "prêts à l’emploi" (connaissance des publics spécifiques et/ou de méthodologies d’interventions particulières). La formation continue doit pouvoir y répondre, la formation initiale doit rester généraliste sur chaque métier et permettre aux nouveaux diplômés d’accéder à tous les postes ouverts à leur métier sur le territoire : c’est ce principe d’égalité de traitement que devrait assurer l’Etat !

C’est ce que revendiquera la CGT lors des prochaines séances du CNOSS et l’ensemble des professionnel-les-s du travail social, en se mobilisant massivement le 25 juin 2015 : en région, devant les 21 préfectures et ARS et à Paris, devant la Commission Professionnelle Consultative.

PDF - 342.4 ko
Communiqué de presse "Filière sociale" du 1er juin 2015


Article mis en ligne le 1er juin 2015 par Laurent

Popularité de l'article :
1%

lespapillonsblancs68