"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2441632 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
RSA Jeunes : mépris et grande illusion

Quoi de neuf ailleurs ?

article précédent    article suivant


RSA Jeunes : mépris et grande illusion



Déclaration du groupe CGT des administrateurs de la Cnaf

Le RSA jeunes devrait entrer en application en septembre prochain. Les jeunes comme les adultes ne demandent pas l’aumône mais un vrai travail, rémunéré dignement. Hors le montant du RSA (460€) se situe à la moitié du seuil de pauvreté qui est d’un peu plus de 9OO€ mensuels.

Mais le pire est que les jeunes de moins de 25 ans ne pourront avoir droit à ce maigre pécule que s’ils déclarent qu’ils ne sont plus à charge de leurs parents (donc plus de versement de prestations familiales et de déductions fiscales familiales) et qu’ils auront effectué 3214 heures de travail, précisément, au cours d’une période de référence de 3 ans précédant le dépôt de leur demande ! Cette exigence représentera un obstacle insurmontable pour la plupart d’entre eux.

De telles conditions relèvent de l’indignité pure et simple, un gouvernement ose imposer la marque délibérée d’une discrimination patente envers la jeunesse en difficulté, passible d’être attaquées juridiquement puisque dérogeant au droit commun sans justification aucune, autre que celle d’être jeune dans une France où le chômage des jeunes est le plus élevé des pays européens. De plus pour un jeune de moins de 25 ans, l’obligation alimentaire des parents envers leurs enfants sera activée automatiquement.

Cette mesure représente donc une véritable arnaque, bien loin des besoins de la jeunesse qui aspire à des formations qualifiantes, à des emplois et des salaires décents, à la confiance et aux espoirs qui doivent être placés dans toute nouvelle génération.

Les administrateurs CGT voteront contre un tel projet et réclament que gouvernement et parlementaires prennent les mesures attendues par la jeunesse et respectueuses de leur dignité humaine.

Les jeunes veulent vivre de leur travail sans avoir peur du lendemain, c’est le sens de la proposition d’une sécurité sociale professionnelle défendue par la CGT.



Article mis en ligne le 1er juin 2010 par Laurent

Popularité de l'article :
1%

lespapillonsblancs68